Histoires de chasse

Pourquoi chasse-t-on ? Peut-être cela a-t-il quelque chose à voir avec le désir d'être proche de la nature. Il y a plusieurs centaines d'années, tous les hommes vivaient en lien direct avec la nature ; mais aujourd'hui, dans la jungle de béton, la nature semble loin. Néanmoins l'homme fait partie de la nature, et a besoin de cette proximité avec elle. Certains prennent des photos, d'autres font des randonnées, et d'autres encore chassent.

L'un des éléments fondamentaux de la chasse est de s'imprégner de la beauté, du calme et de l'aventure qui constituent la nature. Il ne s'agit pas de massacrer bêtement des animaux, comme beaucoup le pensent ! Comme l'a dit l'un des célèbres écrivains (et chasseurs passionnés) hongrois, le comte Zsigmond SZÉCHENYI :

« La chasse, c'est courir après le gibier et fredonner dans les bois. Mais surtout fredonner dans les bois ».

L'abattage du gibier ne dure qu'un court moment ; l'intérêt est avant tout porté sur ce qui se passe avant et après. D'après les chasseurs, il n'y a rien de comparable à l'excitation que l'on ressent au moment où l'on trouve et où l'on attend le gibier, tout comme la poussée d'adrénaline que l'on ressent quand l'animal arrive finalement. Un véritable chasseur respecte sa proie – l'animal doit être tué avec précision, sans lui infliger de douleurs ou de souffrances inutiles. Cela fait partie de l'éthique des chasseurs.

En raison de sa réserve de gibier particulièrement abondante, la Hongrie est l'une des destinations les plus attrayantes pour les chasseurs. Vous trouverez (et pourrez chasser) du cerf, du daim, du sanglier, du mouflon et du chevreuil, tout comme du lièvre d'Europe, du faisan, de la perdrix grise, de l'oie des moissons, de l'oie rieuse, du colvert, de la sarcelle d'hiver et de la bécasse des bois.

Le cerf est le plus gros herbivore de Hongrie avec des mâles qui peuvent peser jusqu'à 200 kg. Son habitat est constitué à la fois de forêts et de territoires agricoles, que l'on trouve principalement en Transdanubie et dans les zones centrales et septentrionales. Le magnifique daim tacheté aime le climat continental. En raison des campagnes de colonisation, vous trouverez du daim dans tout le pays, mais si vous voulez jouer la sécurité, allez à Gyulaj, Gyula, Guthou dans la région située entre le Danube et la rivière Tisza. Le mouflon a été introduit en Hongrie depuis la Corse et la Sardaigne. Aujourd'hui, vous trouvez des populations de mouflons dans les montagnes situées au nord de la Hongrie, mais leur nombre reste bien inférieur à celui des autres espèces de gros gibier, et ce ne sera donc probablement pas votre trophée le plus facile. En revanche, le sanglier est l'une des cibles préférées des chasseurs en Hongrie car on peut le trouver presque partout dans le pays. La plus grande aventure entre toutes : la battue à laquelle participent des rabatteurs et des chiens spécialement entraînés – c'est une chasse particulièrement difficile, même pour les tireurs les plus expérimentés ! Le chevreuil est une autre cible privilégiée des chasseurs car il est présent en grand nombre dans tout le pays. Et ils sont véritablement énormes : il y a deux trophées hongrois parmi les trois premiers sur la liste des records du monde !

Vous préférez le petit gibier ? La campagne hongroise en regorge ! D'abord et avant tout : le faisan, présent dans presque chaque recoin du pays. La chasse au faisan possède une riche tradition en Hongrie et d'après de nombreuses personnes, les Hongrois sont en train d'établir de nouvelles normes d'excellence dans ce sport dynamique qu'est la chasse au faisan en battue. Où donc pourriez-vous essayer si ce n'est en Hongrie ?

La chasse n'a rien à voir avec un acte de tuerie irréfléchi et il est particulièrement important de connaître les saisons de la chasse – ces animaux sont protégés après tout ! Ainsi, la chasse est autorisée uniquement en dehors des saisons de reproduction. Il faut noter toutefois que même pendant la saison de chasse, vous ne pouvez pas tuer n'importe quel animal – un gardien de chasse veille à ce que les animaux tués proviennent d'espèces dont les réserves sont abondantes. Le permis de chasse obligatoire sert également à la protection des animaux.

Enfilez vos bottes et chargez votre fusil, et que la chasse commence !

Plus de chasse >>>