La « Pálinka » – La sans pareil !

« En petite quantité un médicament, en grande quantité un remède », voilà ce que disent les Hongrois de la pálinka. Nos grands-pères aimaient commencer la journée par un petit verre de bonne « pálinka » et étaient convaincus qu'ils devaient leur bonne santé aux effets bénéfiques de l'eau-de-vie tirée de la distillation. Et bien, rien n'est moins sûr, mais pour être honnête, on s'en moque – c'est tellement bon…

Il est fait mention du spiritueux hongrois pour la première fois au XIVème siècle, sous le nom de « Aqua vitae reginae Hungariae », l'aqua vitae (eau-de-vie) de l'épouse du roi Charles I de Hongrie. Ce spiritueux était probablement une eau-de-vie mélangée à du romarin et devait être utilisé en médecine étant donné que le roi et la reine souffraient d'arthrite – ce n'était donc pas le genre d'alcool pour démarrer la soirée que l'on connaît et que l'on aime aujourd'hui. Le mot « pálinka » est dérivé du slave « pálit », qui veut dire brûler, distiller. A l'origine, le terme faisait référence aux eaux-de-vie distillées produites à partir de grains, et il fut appliqué aux eaux-de-vie de fruits seulement plus tard. Pour les anniversaires, les mariages, les enterrements – il est inimaginable pour les Hongrois de ne pas boire un coup de pálinka, que ce soit pour rehausser le plaisir ou pour soulager la douleur. « Pálinkás jó reggelt ! » est une salutation hongroise traditionnelle qui signifie Bonne journée avec la pálinka!

Aujourd'hui, seules les eaux-de-vie distillées en Hongrie ayant une teneur en alcool minimale de 37,5° peuvent être considérées comme de la pálinka authentique. Il en existe cependant de nombreuses variétés ! Pour éviter toute confusion, jetons un œil sur les principaux types de pálinka parmi lesquels vous pourrez choisir. La Kisüsti (littéralement petit pot) est une pálinka distillée deux fois et préparée dans une marmite en cuivre n'excédant pas 1000 litres. L'Érlelt (signifiant fermenté) est une pálinka qui fermente pendant au moins 3 mois dans un tonneau en bois de moins de 1000 litres, ou pendant au moins 6 mois dans un tonneau en bois de 1000 litres ou plus. L'Ó (vieux) est une pálinka qui fermente pendant au moins 12 mois dans un tonneau en bois de moins de 1000 litres, ou pendant au moins 24 mois dans un tonneau en bois de 1000 litres ou plus. L'Ágyas (chevet) est une pálinka qui fermente pendant au moins 3 mois mélangée à des fruits. Les fruits utilisés pour obtenir l'eau-de-vie distillée peuvent être d'une même sorte ou de sortes différentes. La Törköly (pálinka au marc de raisin) est une pálinka fabriquée à partir du marc de raisin. C'est en fait l'un des plus anciens types de pálinka ; elle aide à digérer et est en général consommée en petites quantités après les repas. Vous voulez goûter le fin du fin ? Cherchez les produits des distilleries primées, comme les pálinkas de Nobilis, Etyeki Czímeres, Agárdi, Tarpa, Kisrét et Zwack.

Assez parlé de théorie, passons à la pratique : comment déguster la pálinka hongroise ! Les arômes se développent mieux à température ambiante, donc il ne faut pas boire la pálinka directement après l'avoir sortie du réfrigérateur, mais pour la plupart des gens la meilleure température est entre 10 et 15 °C. Si la température est bonne, levez votre verre et dites « Isten, Isten ! » ce qui signifie littéralement « Dieu, Dieu ». Et là, vous vous trouvez face à un grand dilemme : soit vous buvez la pálinka à la manière du bistrot du coin, c'est-à-dire cul sec en faisant claquer le verre sur la table et en affichant une mine déconfite (l'alcool fort devrait vous aider pour la grimace), soit vous la jouez gourmet et savourez l'arôme en faisant tourner l'alcool dans votre bouche et sous votre langue afin que vos papilles gustatives puissent absorber entièrement le breuvage. Pour vérifier que vous avez fait le bon choix, vous pouvez même faire le test à sec : après avoir bu un verre de pálinka, attendez 5 à 10 minutes et inhalez l'arôme d'un autre verre – vous ne devriez trouver qu'un seul arôme de fruit s'il s'agit de vraie pálinka. « Egészségedre ! » (A ta santé !)