Un peuple curieux en Europe centrale – Les traditions populaires de Hongrie

La Hongrie est un pays au patrimoine populaire particulièrement riche. Toutefois, la culture folklorique n'est pas seulement présente dans les musées ; les traditions vivent dans de nombreux petits villages de Hongrie, entretenues par les communautés locales, et même les citadins de nos jours font des choses qui pourraient vous surprendre de prime abord !

La Hongrie est très diversifiée en matière d'architecture rurale, d'artisanat, de musique traditionnelle et de danses folkloriques. Les poteries noires de Mohács, les broderies opulentes de Matyó et Kalocsa, la dentelle délicate de Halas : elles racontent toutes l'histoire particulière de la population locale.

Pour avoir une vue complète de l'architecture et une idée des coutumes en vigueur dans les villages hongrois il y a plusieurs centaines d'années, visitez l'un des nombreux villages-musées à ciel ouvert disséminés dans tout le pays ! Le plus prestigieux est probablement le Musée Ethnographique à ciel ouvert, appelé « Skanzen » situé près de Szentendre, à quelques encablures de Budapest. Ne ratez pas le Village-Musée de Göcsej (en réalité, le tout premier village-musée établi en Hongrie) avec son magnifique moulin à eau du XIXème siècle. Le Village-musée de Sóstó est également à voir, car c'est l'un des plus riche de Hongrie : il présente l'architecture populaire multicolore et les coutumes de cinq régions ethnographiques (Szatmár, Rétköz, Nyírség, Nyíri Mezőség et Bereg) – tout cela dans un seul « village ». La taverne est ouverte, vous pourrez donc également y prendre un verre ! Pour voyager un peu plus dans le temps, allez à Tiszaalpár – vous y trouverez un village de l'époque d'Arpád  (1000 - 1301), reconstruit d'après les découvertes archéologiques, uniquement à l'aide des matériaux disponibles à l'époque !

Si vous voulez goûter à la tradition vivante, visitez le village magnifiquement préservé de Hollókő, qui est inscrit au Patrimoine mondial ! Ce qui rend Hollókő vraiment spécial, c'est qu'il n'a pas été transformé en musée à ciel ouvert – c'est un village vivant où les habitants mènent une vie appuyée sur les traditions. Bien sûr, il existe d'autres petits villages où la population a su conserver des traditions vieilles de plusieurs siècles. Un petit conseil : visitez Hollókő au printemps car les célébrations de Pâques mettent véritablement en valeur ce magnifique village ! L'art de la poterie, élément central de la culture populaire des Hongrois, est préservé dans les petits villages des régions d'Őrség et de Hortobágy.

Mais ce ne sont pas uniquement l'architecture et les objets du passé qui définissent ce que nous sommes. C'est la grande variété des coutumes populaires qui restent vivantes encore aujourd'hui ! Vous voulez des exemples ? Et bien, il y a le « Busójárás », pour commencer. Au moment du carnaval, la population, portant des costumes effrayants et des masques en bois, parcourt les rues pour faire fuir l'hiver (ou les Turcs, selon une autre interprétation...).

A Pâques, les garçons arrosent les filles de parfum tout en récitant l'un des petits poèmes drôles écrits pour cette occasion. Selon la tradition, les femmes qui n'étaient pas « arrosées » périssaient, les garçons ne pouvaient pas laisser faire ça, non ? Dans les temps anciens, les garçons utilisaient un seau d'eau froide – de nos jours, c'est une version plus « douce ». La décoration des œufs à la peinture fait partie des fêtes de Pâques (et c'est l'une des activités favorites des enfants) – il faut bien donner à ces garçons quelque chose en échange de l'arrosage, non ? Dans certaines régions, la décoration des œufs à la peinture est devenue une forme d'art en tant que tel, avec des motifs locaux grattés et brodés sur les œufs – et devinez quoi, parfois les œufs sont même décorés de petits fers à cheval !

Bien sûr les mariages en Hongrie ont leur propre chorégraphie et suivent également leurs propres traditions ! La procession de mariage est particulièrement importante et elle est en général suivie par tout le village. La danse de la mariée est supposée garantir la stabilité financière du jeune couple : les invités doivent payer pour faire danser la mariée ! Ils cassent ensuite des verres pour faire fuir les mauvais fantômes et les jeunes mariés doivent nettoyer les dégâts pour prouver qu'ils peuvent coopérer de manière efficace ! Oh, et ne soyez pas surpris si la mariée est enlevée ! Son jeune époux doit effectuer certaines tâches pour la ramener... Et croyez-le ou non, il n'existe pas d'autre évènement où l'on boit plus de « pálinka » (l'eau de vie hongroise) qu'à un mariage.

En fait, toutes les célébrations religieuses ou anciennes, la fête annuelle des moissons et l'égorgement du cochon, ainsi que la fête du 20 août (création de l'Etat hongrois) et celle du 15 mars (révolution hongroise) ont leurs propres coutumes qui demeurent encore aujourd'hui sous diverses formes, entretenues par de nombreuses fêtes et célébrations populaires qui se déroulent tout au long de l'année. Ne les ratez pas pour en savoir plus sur ces gens curieux que sont les Magyars !